L'ostéopathie après l'accouchement

Les douleurs liées à la grossesse et à l'accouchement

Pendant la grossesse, le bassin se modifie pour le bon développement du fœtus mais aussi pour ensuite permettre le passage du nouveau-né lors de l'accouchement. Il est ainsi fréquent pour la jeune maman d'avoir mal au dos ou au bassin.
On observe souvent lors des consultations que les jeunes mamans gardent leur posture de femme enceinte, ce déséquilibre entraine l'apparition de contraintes sur les structures articulaires et musculaires. De nouvelles contraintes quotidiennes s'ajoutent pour le corps de la maman : allaiter, porter le nourrisson, ou encore donner le biberon. Ces gestes s'ajoutent à une posture de grossesse déséquilibrée et entraînent des contraintes supplémentaires.

Plusieurs symptômes sont fréquents pour la jeune maman après l'accouchement :
- douleurs au niveau du dos, préférentiellement le bas du dos.
- douleurs au niveau du point de ponction de la péridurale
- douleurs au niveau de la cicatrice d'épisiotomie, de césarienne...
- douleurs au niveau des fesses ou du coccyx
- douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunies)

L'ostéopathe va chercher à soulager la patiente de ses douleurs. Si la maman se sent bien, elle pourra d'autant plus s'occuper sereinement de son enfant et récupérer de son accouchement. Le but de l'ostéopathe est de remobiliser les structures articulaires, musculaires et tissulaires bloquées. 

Le rôle de l'ostéopathe dans la rééducation du périnée

La rééducation périnéale, pratiquée par un kinésithérapeute ou une sage-femme, est rendue plus efficace par l'ostéopathe qui intervient en amont et permet à la jeune maman de faire une rééducation sur une structure osseuse équilibrée.
Ce passage est obligatoire pour toute jeune maman, cependant, il n'est pas toujours bien compris et intégré par les patientes. La rééducation est parfois même sautée et reportée à plus tard, faute de temps.
Le rôle de la rééducation périnéale est multiple : il permet l'atténuation des douleurs post-accouchement dans la zone du bassin mais prévient également de l'apparition de fuites urinaires et, à plus long terme, d'une descente d'organes à la ménopause.

Mais pour comprendre l'importance et les enjeux de la rééducation, il faut comprendre à quoi sert le périnée.
Le périnée est une nappe musculaire qui se trouve aussi bien chez la femme que chez l‘homme. C'est un losange formé par un ensemble de muscles et de ligaments qui va fermer la partie inférieure du bassin et le maintenir. Lors de la grossesse, le poids du bébé appuie pendant 9 mois sur le périnée et le met en tension. L'accouchement fragilise également le périnée.
Le rôle du périnée est assimilable à celui d'une assise de chaise. Il est le fondement du bassin : il permet la tenue de la structure du bassin et le maintien de la colonne vertébrale. Un périnée non-rééduqué est générateur de tensions musculaires ou encore de blocages articulaires entraînant des douleurs lombaires par exemple.

Il est conseillé pour la jeune maman de faire une séance d'ostéopathie avant le début de la rééducation et de faire une nouvelle séance pendant le travail ré-éducatif. Le travail du kinésithérapeute ou de la sage-femme est ainsi entrepris sur des bases articulaires et musculaires équilibrées avec une efficacité renforcée.

Ci-dessous, une vidéo en 3D du périnée féminin, réalisée par les universités de Lille et Lyon :